4 bonnes raisons de sous-titrer vos vidéos

4 bonnes raisons de sous-titrer vos vidéos

Le sous-titrage rend une vidéo plus accessible, facilite sa traduction… Mais surtout booste ses performances. Explications. 
 
Sur Facebook, plus de 8 vidéos sur 10 sont visionnées sans le son. Google, via son navigateur Chrome, a décidé de “bâillonner” les vidéos qui se lancent automatiquement. Bref, la vidéo en ligne se consomme de plus en plus souvent “muette”, et cette tendance est aussi valable pour les contenus internes à l’entreprise.

Pour que les messages continuent à passer, et même pour qu’ils passent mieux, il existe une solution : le sous-titrage. Afin de faciliter la création et la gestion des sous-titres des vidéos, Novastream s’est associé à une startup spécialisée dans les technologie de transcription audio : Authôt. ​​​​​​​

Car nous pensons qu’adjoindre du texte à vos vidéos internes est bien plus qu’une simple parade. Toucher un public plus large, quel que soit les conditions dans lesquelles ils consultent vos vidéos, et améliorer vos KPIs… Voici 4 bonnes raisons de sous-titrer votre communication interne.

 

1. Rendre vos communications accessibles aux malentendants

Rien qu’en France, les personnes sourdes et malentendantes sont près de 6 millions. Dont 2,5 millions d’actifs, pour qui ce handicap (souvent discret, voire caché au quotidien) occasionne de grandes difficultés : pertes d’informations essentielles en réunion, isolement, mal-être…

L’une des recommandations de bon sens pour mieux inclure ces collaborateurs, et leur permettre tout simplement de faire leur travail dans de donnes conditions ? Favoriser l’écrit. Pas besoin pour autant de mettre vos vidéos au rancart : les sous-titres sont justement prévu pour cela.

En respectant certains codes couleurs spécifique au sous-titrage pour personnes malentendantes  (texte en blanc pour la voix d’un personnage à l’écran, jaune lorsqu’il est hors-champ, etc.), une vidéo s’assure d’être accessible à tous les publics.

 

2. Permettre leur consultation dans tous les contextes

“Sur les réseaux sociaux, comme Facebook, les vidéos sont diffusées en autoplay -lecture automatique- mais sans le son, observe Marylène Rever, responsable marketing digital d’Authôt. Ce qui limite beaucoup la compréhension du message et son intérêt… L’ajout de sous-titres devient donc quasiment une obligation dans ce genre de contexte”.

Effectivement, une étude menée par Facebook sur les 100 millions d’heures de vidéo consommées chaque jour par ses membres montrait que 41% d’entre elles étaient globalement incompréhensibles sans le son. Or la majorité des utilisateurs du réseau social les visionnent justement avec le volume à zéro…

Cette pratique ne se limite d’ailleurs pas à Facebook : dans le cas de la diffusion d’une vidéo de communication interne, les collaborateurs vont faire le choix de couper le son à de nombreuses occasions :

    • ils travaillent en open space et ne veulent pas déranger tout le plateau
    • ils n’ont pas de poste fixes (typiquement pour les salariés en magasins ou mobiles), et visionnent vos vidéos dans des environnements pas franchement adaptés à la confidentialité
    • ils sont nomades et/où ont la possibilité de consulter votre intranet ou Web TV sur des appareils mobiles

Doter vos vidéos de sous-titres, c’est leur donner le plus de chances d’être correctement vues par vos publics. D’exploiter au mieux leur potentiel, et donc de tirer le meilleur parti des investissements consentis dans leur production.
 

Webinaire : booster votre communication interne
avec la vidéo


Attirer, informer, éduquer, engager les collaborateurs est votre challenge n°1 ?
En 30 minutes, découvrez comment la vidéo peut vous aider à atteindre de vos objectifs… et même les dépasser.


Je m'inscris

 

3. Internationaliser vos vidéos plus facilement

Une fois que le fichier de sous-titres est créé pour une vidéo (le plus souvent aux formats .vtt, .srt, .sub, .ssa ou .txt), cette dernière va gagner en accessibilité. Mais uniquement pour les locuteurs de la langue employée dans cette vidéo.

Pour une entreprise de dimension internationale, c’est un premier pas qui va nettement faciliter son sous-titrage en plusieurs langues : il va être nettement plus aisé -et rapide- à un traducteur de partir de cette version texte que du fichier vidéo d’origine. L’investissement en temps nécessaire pour faire traduire une vidéo va donc sensiblement diminuer, surtout si l’on passe par un prestataire de confiance comme Authôt, capable aujourd’hui d’effectuer des traductions dans une quarantaine de langues.

Surtout, la combinaison vidéo + sous-titres multilingues change complètement la donne pour tous les événements internes organisés par l’entreprise. Pour des raisons pratiques et financières, les conventions et autres conférences étaient souvent réservés au top management, et organisées au siège. Elles peuvent être aujourd’hui très facilement être diffusées en direct ou en replay, et accessibles partout dans le monde.

Un argument auquel sont particulièrement sensibles les entreprises présentes dans de nombreux pays et implantations, comme Decathlon Exchange. L’entreprise, qui organise en interne des conférences sur le management et le développement personnel, a trouvé ainsi le moyen de les rendre accessible à ses 78 000 collaborateurs dans plus de 30 pays. Traduites en 5 langues (français, anglais, espagnol, italien et allemand), et disponibles sans limites de temps, ces grandes conférences y gagnent une longévité nouvelle.

 

4. Rendre votre communication interne plus efficace

L’ajout de sous-titre répond donc d’abord à un enjeu d’accessibilité de vos vidéos. Mais pas seulement. Plus globalement, le sous-titrage va impacter tous les indicateurs de performances des contenus :

    • Le temps de visionnage : dans son étude citée ci-dessus, Facebook a constaté que les sous-titres permettaient de l’augmenter de 12%
    • Le nombre de vues, grâce à un meilleur référencement naturel (Google et ses concurrents n’indexant pour l’instant pas le contenu sonore…) : Discovery Digital Networks a par exemple augmenté de 7,32% son nombre de vues sur YouTube grâce au sous-titrage. Pour un usage interne, le texte de la transcription permettra à vos vidéos d’être plus facilement indexables et donc trouvables
    • Les interactions et l’engagement. D’après une étude comparative menée par Adaptly et Refinery 29, une vidéo sous-titrée enregistre, 10% de likes de plus que sa version non sous-titrée, 26% de partages supplémentaires, et une hausse de 29% des commentaires

Conclusion des auteurs de cette dernière étude ? Pour les vidéos relativement longues et complexes (c’est souvent le cas en communication interne), c’est grâce aux sous-titres qu’on maximise deux KPIs particulièrement stratégiques : le taux de complétion et l’engagement.
 
INFOGRAPHIE. 7 chiffres qui démontrent l'intérêt des sous-titres pour la vidéo en ligne
 

Comment sous-titrer ses vidéos ?

Si vous en disposez déjà, votre fichier de sous-titre est importable directement dans l’interface que Novastream met à votre disposition. Dans le cas contraire, nous avons intégré directement dans notre plateforme vidéo une API avec Authôt. Ce qui permet à nos utilisateurs, dès qu’ils ont uploadé une nouvelle vidéo dans l’interface, de commander :

    • une transcription automatique (avec relecture humaine en option) et la livraison du fichier de sous-titres
    • la traduction en anglais, allemand ou espagnol (sachant qu’Authôt est à même de proposer bien d’autres langues, une quarantaine au total)

 

Transcription automatique ou humaine ?

Comment choisir entre la transcription automatique et l’intervention humaine ? “Notre technologie de sous-titrage automatique est fiable à plus de 95%, explique Marylène Rever, mais il y a des conditions : la qualité sonore de l’enregistrement doit être bonne, et la tâche e complique s’il y a plusieurs locuteurs différents”.

En clair : les vidéos “simples” et de bonne qualité peuvent être traitées automatiquement, quitte à effectuer quelques petites retouches. Celles qui sont plus complexes, ou qui revêtent un caractère plus stratégique, nécessiteront qu’un être humain se penche dessus…

Dans les deux cas, le principal avantage est le gain de temps. “Une heure de vidéo, c’est approximativement 7 heures de retranscription. Avec Authôt, ce temps est au minimum divisé par 2”, estime Marylène Rever.

Avec Novastream, vous avez accès à la technologie et aux services de sous-titrage d’Authôt via deux formules : un abonnement vous donnant droit à un “crédit” de sous-titrage (dont le décompte s’affiche dans notre interface), ou une consommation “à la carte”. N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus !

 

Exploitez (enfin) tout le potentiel de vos vidéos 

Vos vidéos internes sont réussies, mais pas assez vues ?
Notre plateforme vidéo permet aux communicants de facilement les collecter, centraliser, enrichir et diffuser. Et de mesurer les résultats de vos efforts.

 
Découvrez notre solution    Demandez une démo
 

Sur le même sujet