Produire ses vidéos d’entreprise à moindre coût : quelles solutions ?

Produire ses vidéos d’entreprise à moindre coût : quelles solutions ?

Contrairement aux idées reçues, une entreprise peut désormais facilement produire des vidéos à moindre coût. Accessoires pour smartphones et logiciels de screencast : tour d’horizon des solutions pour des vidéos internes en mode “do it yourself”

 

En matière de communication interne, les occasions d’utiliser la vidéo ne manquent pas… Mais lorsqu’il s’agit d’une première, on se heurte souvent à un écueil : le budget. La vidéo a encore l’image d’un media cher, long et complexe à produire.

Mais cette image est de moins en moins vraie. Grâce aux outils de screencast et l’utilisation de smartphone, produire du contenu vidéo n’aura jamais été aussi bon marché ! Et facile à réaliser, grâce à des logiciels désormais très intuitifs.

Du tournage au montage, cet article se propose de vous dresser un panorama des accessoires et logiciels indispensables à tout communicant interne désireux de se lancer dans la vidéo.

 

À LIRE AUSSI > La vidéo pour votre communication interne : 8 conseils pour convaincre votre boss

 

Le tournage : faire de votre smartphone une caméra quasi “pro”

Nul besoin d’investir dans un caméscope dernier cri : vous avez vraisemblablement déjà en poche la caméra qui vous offrira un résultat proche de celui obtenu par un professionnel de la vidéo. Aujourd’hui, un smartphone “standard” permet de tourner des séquences de qualité tout à fait correcte. Les plus hauts-de-gamme (les modèles de moins de 2 ans d’Apple, LG, Huawei, Samsung…), eux, sont presque des caméras très haute définition.

Ce n’est donc pas la qualité de l’optique qui va vous faire défaut durant le tournage, mais les accessoires qui permettent de tirer le meilleur parti de votre smartphone.

 

Tournage : les accessoires nécessaires pour un film d’entreprise au smartphone

Dans notre ebook “La panoplie du parfait reporter d’entreprise”, nous détaillons les accessoires indispensables, utiles ou à se procurer si l’on est très exigeant sur la qualité finale. Avec des conseils sur les meilleurs modèles pour la vidéo à usage interne.

Voici en résumé ce qui vous sera nécessaire : avec un budget (maximal) de 800€, vous serez déjà très confortablement équipé…

 

Pourquoi c’est important Les accessoires nécessaires
Stabiliser l’image Malgré les stabilisateurs intégrés, il est difficile d’assurer une prise de vue totalement stable en tenant son smartphone à bout de bras. Surtout si la séquence est longue…

 

Un trépied haut pour les interviews “en pied”, un trépied de table pour filmer derrière un bureau.
Garantir la qualité sonore

 

C’est l’un des points faibles des smartphones : leurs micros internes vont générer du souffle et des bruits parasites. Un ou plusieurs micro-cravates, assortis d’une rallonge au besoin.
Maîtriser la lumière Dans des bureaux, on tourne rarement dans une ambiance lumineuse idéale. Et cela joue beaucoup sur la qualité perçue d’une vidéo.

 

Des dalles LED, peu onéreuses, qui viennent se brancher directement sur le trépied.
Monter en qualité Après vos premières vidéos, vous pourriez avoir envie d’effectuer des zooms (rarement esthétiques par le zoom numérique du smartphone), d’ajouter des incrustations…

 

Pour le zoom, il existe d’excellentes optiques adaptables sur téléphone. Pour les incrustations, un fond vert.

 

Tournez et montez vos vidéos comme un pro

Le kit de survie du parfait
« JRI interne »

 

Téléchargez notre ebook pour savoir quel matériel il vous faut pour tourner des vidéos de qualité avec un smartphone, réaliser des tutoriels en quelques instants, et monter vos films d’entreprise facilement.

 

J'accède à mon ebook

Ebook Novastream : la panoplie du parfait reporter d'entreprise
 

Le montage : des outils gratuits qui permettent déjà d’en faire beaucoup

Sur PC comme sur Mac, les logiciels d’édition et de montage vidéo font désormais partie des basiques. Et ils sont installés d’office dans ces environnements. Ils sont limités ? C’est vrai, mais dans un premier temps, ils suffiront amplement pour vous faire la main…

 

iMovie sur Mac

Logiciel de montage vidéo d’Apple, iMovie offre une grande facilité de prise en main. Il vous suffit d’importer vos rush (prise de tournage) dans le logiciel, et de les glisser-déposer sur le banc de montage pour obtenir un premier résultat.

L’ajout de piste sonores, le découpage des plans, l’insertion de transition et de bandeaux de texte se révèlent très intuitifs. Vous pouvez aussi modifier le recadrage, le stabilisateur, le volume, les bruits de fond ou encore l’égaliseur audio. L’outil de partage permet l’exportation de vos contenus vidéo sur Youtube, Facebook ou Vimeo dans différents formats : H.264, 3GP, MPEG 4 et DV.

En résumé ? Une excellent solution pour s’initier au montage vidéo, avec la simplicité d’usage qui est dans l’ADN de la marque à la pomme. Mais les possibilités créatives vont se révéler un peu limitées à la longue.

 

Windows Movie Maker sur PC

Logiciel de montage vidéo gratuit, Movie Maker permet d’importer différents formats vidéo : AVI, MOV, QT, MPEG4, ASF, MTS, MKV, MP3, JPEG, PNG, GIF, etc. Présentant une interface claire  avec un lecteur vidéo en guise d’aperçu et une table de montage sommaire, il permet lui aussi de s’initier au montage vidéo en toute simplicité.

Grâce à une timeline très basique (constituée d’une unique piste vidéo/photo), vous pouvez “superposer” une piste audio supplémentaire et un son depuis votre microphone. Le programme permet également de capturer une vidéo directement depuis votre webcam et les séquences peuvent être copiées, déplacées, fragmentées, ou supprimées en quelques clics.

Moins intuitif qu’iMovie, Movie Maker offre néanmoins assez de fonctionnalités basiques pour vous auto-former au montage.

 

Quand s’équiper d’une solution payante (et laquelle) ?

Après vous être “échauffé” sur les logiciels gratuits pré-installés sur votre ordinateur, vous risquez de vous sentir un peu limité. Il sera notamment temps d’envisager l’acquisition d’un logiciel professionnel ou “semi pro” quand :

    • vous ressentirez le besoin de donner un “look” unifié à vos vidéos en communication interne
    • vous serez bridés sur les possibilités d’enrichissement, de sous-titrage, d’habillage…
    • vous aurez des montages plus complexes à réaliser (par exemple lors de la couverture en vidéo d’un événement interne, avec plusieurs interviews, plans de coupe, etc.)

 
Dans notre ebook, nous vous aidons à faire le bon choix en comparant :

    • 4 logiciels de milieu de gamme (Wondershare Filmora, MAGIX Video Deluxe, Cyberlink Power Director et Adobe Premiere Elements),
    • et les 2 références du montage “pro” (Final Cut Pro, Adobe Premiere).

 

Le screencast : pour vos vidéos de formation (tutoriels, démonstrations…)

Un screencast ? C’est un enregistrement vidéo numérique d’un écran, qui offre de nombreuses possibilités d’utilisation :

    • enregistrement d’une présentation powerpoint en vidéo,
    • démonstration d’un logiciel,
    • reporting de bug,
    • tutoriel de formation,
    • support technique…

 
C’est un moyen simple et très efficace pour échanger avec vos collaborateurs et les informer.

 

Les logiciels de screencast gratuits : pour débuter

Pour une réalisation occasionnelle, les logiciels de screencast gratuits sont amplement suffisants. Bien qu’ils présentent moins de fonctionnalités qu’un logiciel payant, ils offrent toutefois des enregistrements d’écran de qualité, et ne nécessitent pas de connaissance particulière en création et montage vidéo.

Les solutions sont très (trop) nombreuses, et de qualité inégale. Pour vous guider, les logiciels de screencast gratuit que nous avons sélectionnés et comparés dans notre ebook sont :

    • CamStudio, le plus populaire (et le plus basique) de sa catégorie
    • Screencast-O-Matic, plus sophistiqué

    • Loom, qui repose sur une interface Web très “user-friendly”

 

Les logiciels de screencast payants : pour monter en puissance

Pour produire une vidéo d’entreprise de qualité professionnelle, les logiciels de screencast payants sont recommandés. Leurs fonctionnalités sont plus avancées, et donc mieux adaptées à un usage professionnel : personnalisation des enregistrements, gestion de la qualité d’image…

Notre ebook s’attarde sur 3 solutions de screencast complémentaires.

    • Camtasia Studio
    • Adobe Captivate
    • Screenflow

 
Vous y trouverez toutes les informations nécessaires pour choisir la bonne, en fonction de vos besoins et de vos objectifs en matière de vidéo interne.

 

 

Nos conseils pour réaliser un screencast parfait

1. Préparez votre script à l’avance pour éviter d’effectuer de nombreuses prises.

2. Soyez clair, bref et concis, votre vidéo devra faire moins de 2 minutes pour éviter que votre public s’ennuie !

3. Choisissez bien, et vérifiez votre micro. Et c’est l’occasion également de travailler votre diction… La qualité du son et la clarté sont importantes pour la réussite de votre vidéo.

4. Titrez et taggez toujours votre vidéo afin que le sens de votre contenu soit compris immédiatement.

 
Faites d’abord un essai “à blanc”. Vous pourrez préparer ensuite tous les outils, documents et liens utiles.

Avec un logiciel de montage, une solution de screencast robuste, et quelques accessoires soigneusement choisis pour votre smartphone, vous serez donc fin prêts pour réaliser des vidéos à usage interne de grande qualité, aptes à informer et engager vos collaborateurs. À vous de jouer !

 

Sur le même sujet