Statistiques : la vidéo e-commerce

Statistiques : la vidéo e-commerce

Dans le panorama du e-commerce actuel, se démarquer et savoir comment s’adresser aux différentes catégories d’acheteurs est crucial. La vidéo peut vous y aider : la preuve en chiffres.

 

Vous avez été près de 200 à vous inscrire à notre webinaire sur le thème de “La vidéo e-commerce ” le  02 mars dernier et nous vous en remercions.

Animé par Clément Reverdy, consultant en marketing digital chez Brightcove et Blaise Kremer, directeur associé chez Novastream, ce webinaire vous permet de mieux comprendre comment les spécialistes du marketing  utilisent la vidéo en  e-commerce.

 

Panorama du e-commerce en France et prévisions 2016

Les français ont dépensé 64,9 milliards d’Euros sur internet en 2015. Ce constat ouvre des perspectives prometteuses pour les ventes en ligne puisque 9 acheteurs sur 10 envisagent d’acheter autant ou plus cette année sur Internet.

Les ventes dans l’e-commerce en France se portent donc bien avec une progression de 10%  du total du commerce de détail en France avec environ 1 150 € par an et par personne pour des achats sur internet.

Mais “la localisation fait-elle une différence ?”.

La réponse est oui. Avec par exemple la ville de Dijon qui enregistre plus de shopping en ligne que n’importe quelle ville française. Dijon enregistre  une moyenne de 5,4 heures par semaine et par personne contre 2,9 heures dans la ville de Rennes, par exemple. Un boom de l’e-commerce en France qui fait ressortir aujourd’hui 3 types d’acheteurs.

 

Les 3 types d’acheteurs en e-commerce

Les acheteurs de la génération Z

Ils représentent les futurs clients des marques. Plus exigeants, avec de fortes attentes vis-à-vis du e-commerce, ils ont besoin d’être impressionnés pour être fidélisés.

Avec moins de revenus disponibles, ils passent en moyenne 172h par an à faire du shopping. Pour cette cible, la vidéo se doit donc d’être courte et percutante pour attirer leur attention.

 

Les acheteurs “cyberfutés” de la génération Y

Ces enfants du millénaire, un peu plus âgés, ont des attentes tout aussi fortes mais un revenu plus important.

Ils veulent donc avoir le choix dans leur façon de faire leurs achats. ces consommateurs recherchent de nouvelles expériences de shopping et passent en moyenne 218 heures par an à faire du shopping.

Pour cette cible, il faut des expériences multi-écrans en ligne avec la vidéo pour combler leurs attentes. Cela leur permet d’analyser et de comparer différents produits.

 

Les acheteurs aguerris de la génération X

Ils veulent avant tout un large choix de produits et une navigation simplifiée.

Ils passent moins de temps que les autres à faire du shopping en ligne (environ 166 heures par an).  Ils se laissent toutefois tenter par des ventes incitatives, des ventes croisées et des programmes de fidélisation.

Plus familière des rues commerçantes que des nouvelles technologies, les “X” veulent retrouver les mêmes sensations et expérience d’achat qu’en magasin lorsqu’ils font du shopping en ligne.

Pour cette cible, concevez des vidéo qui apportent une vraie assistance virtuelle et offrez des choix de livraison flexibles.

 

Les tendances 2016 dans l’e-commerce en France

Si les tendances des ventes sont difficiles à prévoir, le défi d’aujourd’hui est de savoir comment se démarquer des autres en créant un site e-commerce efficace. Et comment améliorer l’engagement dans un monde saturé de contenus.

La vidéo est au centre de ces questions et peut répondre à ces 2 objectifs.

 

Vidéo e-commerce : étude et résultats  en France

Selon les statistiques réalisées par Brightcove sur 1 000 consommateurs français, 60% affirment qu’une vidéo plus réaliste les inciterait d’avantage à acheter en ligne.

 

Le multiécran est la nouvelle norme

39% des internautes  font leurs achats en ligne tout en regardant la TV et on peut estimer qu’un tiers des Français de 16 à 34 ans feront leurs achats via un appareil mobile d’ici 2020.

Par ailleurs 15% envisagent d’utiliser la télévision ou la réalité virtuelle pour faire leur shopping. Il n’y a donc plus un écran qui domine, mais de multiples écrans qui cohabitent.

 

Regarder, toucher et sentir comptent toujours

C’est paradoxal, mais deux tiers des consommateurs ont déclaré que l’interaction sensorielle manque dans leur expérience d’achat en ligne :

    • 72% souhaitent essayer les produits,
    • 61% pouvoir toucher les produits,
    • et 21% pouvoir effectuer des retours de produits plus facilement.

La vidéo peut-elle vraiment influencer les taux de conversion des e-commerçants ? La réponse est oui. 50% des personnes interrogées ont en effet déclaré que les éléments à caractère visuel comme la vidéo enrichissent leur expérience de shopping et influencent leur décision d’achat.

Ce qu’on peut retenir, c’est que l’intérêt principal de la vidéo est de faire vivre le produit pour une meilleure appropriation de ce-dernier. L’autre intérêt est de fournir l’information plus facilement que le texte.

 

La vidéo, l’arme fatale du e-commerce


> Quel apport de la vidéo pour votre SEO ?> Quel rôle dans votre stratégie social media ?

> Quel atout pour vos conversions ?

> Quelle contribution à l’UX ?


Toutes les réponses sur les bénéfices de la vidéo pour le e-commerce dans notre livre blanc

Téléchargez le livre blanc

 

Sur le même sujet

Solutions vidéos pour entreprise : l'alternative à Youtube

Hébergement de vos vidéos d’entreprise : YouTube est-il vraiment la solution ?

RH, formation, marketing, innovation, et bien sûr communication (externe, interne, ou corporate) : dans les entreprises, tous les services ont désormais recours à la vidéo pour faire passer leur message. Et les plateformes publiques comme YouTube se révèlent souvent inadaptées…

En savoir +